Archives de l’auteur administrateur

Paradministrateur

L’ATELIER DE VALIDATION DU RAPPORT DIAGNOSTIC PROVISOIRE DE LA STRATEGIE NATIONALE DE FINANCEMENT DU SECTEUR AGRICOLE

Le jeudi 23 avril 2020 s’est déroulé dans la salle de réunion du Cabinet Cosinus Conseils à Cotonou, l’atelier de validation du rapport diagnostic de la Stratégie Nationale de Financement du Secteur Agricole (SNFA).

En raison de la situation sanitaire critique dans le pays liée au COVID-19, l’atelier a réuni seulement une dizaine d’acteurs clés notamment quelques membres du groupe de référence du processus d’élaboration de la SNFA, des personnes ressources et le Directeur Général (DG) de Cosinus Conseils. L’objectif était de valider le rapport diagnostic et de définir les orientations stratégiques.

L’atelier a connu cinq (5) temps forts :

  • l’ouverture de l’atelier
  • la présentation des grandes lignes du rapport diagnostic provisoire suivie de débats
  • la présentation des orientations stratégiques suivie de débats
  • l’élaboration de la feuille de route et recommandations de l’atelier
  • la validation du rapport diagnostic et clôture de l’atelier
  1. Ouverture de l’atelier

Elle a été fort simple et marquée par le mot de bienvenue du DG de Cosinus Conseils et le mot d’ouverture par le Directeur de la Programmation et de la Prospective venue pour la circonstance. Celui-ci a souligné que le but de la séance est surtout d’apporter de nouvelles lumières au Cabinet pour qu’au bout du processus, le document de stratégie reflète la qualité des personnes présentes à la séance.

Cette ouverture de l’atelier était suivie de la présentation des participants.

2. Présentation des grandes lignes du rapport diagnostic provisoire suivie de débats

La synthèse présentée du rapport comprend : (i) l’introduction et l’approche méthodologique ; (ii) le financement du secteur agricole dont les politiques et stratégie mises en œuvre dans la sous-région et au niveau régional et les expériences des fonds nationaux y compris les enseignements tirés ; (iii) le diagnostic du financement du secteur agricole au Bénin notamment les différents systèmes financiers avec une analyse de la demande et des problèmes de financement de ce secteur, l’analyse de la problématique du financement agricole dont les principales aspirations, les thèmes et thématiques majeurs, la rétrospective du financement durable et de l’analyse exploratoire du financement durable du secteur agricole.

La présentation du rapport diagnostic a été suivie de débats dont le point d’entrée était la revue des observations faites par les membres du groupe de référence sur le rapport diagnostic à eux envoyés auparavant. Mais il faut noter qu’il y avait plus de contributions des participants que des préoccupations. Voici quelques contributions importantes qui méritent d’être mentionnées ici :

  • l’actualisation des données et la précision des sources;
  • l’importance d’avoir un processus inclusif malgré le contexte sanitaire qui prévaut. Un mécanisme devrait être mis en place assurer ce processus ;
  • la nécessité de ressortir le rôle de l’assurance agricole, des agrégateurs des clusters agricoles,
  • la prise en compte des enseignements tirés de la mise en œuvre d’autres fonds tels que le MIFA au Togo, assimilé au FNDA ;
  • l’analyse des besoins en financement selon leurs spécificités ;
  • l’importance d’avoir une stratégie réaliste qui responsabilise les acteurs eux-mêmes, ce qui demande de mettre l’accent sur l’efficacité des différents systèmes et l’analyse des coûts d’opportunités au regard des procédures lourdes et coûteuses ;
  • l’intérêt de la prise en compte des thématiques transversales tels les changements climatiques, le genre et l’emploi des jeunes, etc. ;
  • l’analyse du cadre institutionnel du financement agricole.

Après avoir collecté toutes les contributions des participants, le DG Cosinus Conseils, tout en appréciant la pertinence de celles-ci, a rassuré l’assistance de leur prise en compte de ces contributions pour un document diagnostic de meilleure qualité.

3. Présentation des orientations stratégiques suivie de débats

Pour offrir les bases d’une réflexion stratégique aux participants, les membres du Cabinet Cosinus Conseils avait proposé des orientations stratégiques de la SNFA. Ce projet de SNFA repose sur trois défis et enjeux que  sont :

  • Défis : (i) Développement d’un environnement propice à la promotion du financement agricole, (ii) Accroissement de ressources durables innovantes et adaptés ; (iii) Améliorer des mécanismes et systèmes de financement du secteur agricole
  • Enjeux : Créer un environnement favorable, (ii)  Mobiliser les ressources, (iii) Développer des instruments pour mobiliser les ressources.

Sur la base de ces défis et enjeux, le projet de SNFA comprend : 3 axes stratégiques, 7 objectifs stratégiques et 21 actions prioritaires. Ces axes dont le choix et la formulation ont été justifiés avec les éléments de diagnostic sont les suivants :

  • Axe 1 : Renforcement de l’environnement  du financement agricole
  • Axe 2 : Accroissement des ressources durables, innovantes et adaptées
  • Axe 3 : Amélioration des mécanismes et  systèmes de financement du secteur agricole.

La vision de la SNFA qui en découle est formulée comme suit : « A l’horizon 2030, le financement agricole est convenablement assuré par les institutions financières grâce aux ressources durables mobilisées ainsi qu’aux mécanismes et instruments inclusifs, dynamiques, modernes, innovants, accessibles, sécurisés et adaptés aux besoins des acteurs du monde agricole ». 

A l’issue de la présentation du projet de SNFA, des amendements ont été faits. Mais il convient de noter que les participants ont souhaité relire le document de manière plus posée pour de meilleures contributions. Il faut noter de manière générale : 

  • la reformulation de la vision, des axes stratégiques, des objectifs stratégiques et des actions prioritaires,
  • les nuances apportées à certaines déclarations ou thèmes ;
  • la nécessité d’approfondir le diagnostic avec les apports des participants et l’arrimage de la stratégie à celui-ci tout en ressortant le coût du financement qui va montrer l’efficience du dispositif de financement du secteur ;
  • la définition du mécanisme de suivi et évaluation de la mise en œuvre de la SNFA
  • la prise en compte de la structuration et de la professionnalisation des OP,
  • l’intégration des thématiques transversales tel que évoqué précédemment.

A l’issue des échanges, le cabinet a pris des engagements quant à l’envoi à la DPP du projet de la SNFA, ce qui a permis de déboucher sur une feuille de route consensuelle.

5. Feuille de route et recommandations de l’atelier

  • Feuille de route
Taches Dates Responsables
Envoi des documents (Orientations stratégiques) Jeudi 23/04/2020 DPP/MAEP
Retour des commentaires complémentaires Lundi 27/04/2020 DPP/MAEP
Transmission du projet de document (Diagnostic amélioré+ SNFA) Vendredi 1/05/2020 Cosinus Conseils
Retour des commentaires sur le projet de document Vendredi 08/05/2020 DPP/MAEP
Finalisation du projet de la SNFA et transmission au MAEP Vendredi 15/05/2020 Cosinus Conseils
Validation du projet de la SNFA 27/05/2020 DPP/MAEP
  • Recommandations
  • MAEP adresse une demande pour solliciter la mise à disposition du guide d’élaboration de la stratégie
  • MAEP implique le BAI dans le dispositif d’élaboration
  • Ressortir dans la méthodologie le caractère inclusif de la stratégie dans le contexte de crise sanitaire.

6. Validation du rapport diagnostic et Clôture de l’atelierLe rapport diagnostic a été unanimement validé par acclamations par tous les participants.

Le mot de clôture de l’atelier a été prononcé par le Directeur Adjoint de la Programmation et de la Prospective. Après avoir remercié ceux-ci, il a émis le vœu que tous restent toujours disponibles pour accompagner le processus jusqu’à la fin. Il a ensuite déclaré clos le présent atelier pour finir ses propos.

Paradministrateur

Atelier communal PCDA Bassila

L’atelier communal s’est déroulé le 25/02/20 à la mairie de Bassila et a connu une présence effective des acteurs de chaque filière, des autorités dont le maire et ses adjoints, des représentants de la cellule communale de l’Agence Territoriale de Développement Agricole (ATDA) de Bassila, les OPs, IMF, ONG et autres PTF.  

Paradministrateur

Atelier communal PCDA Copargo

L’atelier communal de validation du PCDA de la commune de Copargo ayant pour commanditaire Swisscontact et LARES et comme partenaires de mise en œuvre le consortiumCosinus Conseils, Golfe Expertise et COTEF Sarl, s’est déroulé le 14 février 2020 dans la salle de réunion de la mairie de la commune et regroupait plusieurs acteurs du monde agricoles à savoir : les producteurs, transformateurs et commerçants agricoles, les PTF, les structures étatiques (DDAEP/ATDA, Mairie), ONG et les SFD. L’objectif de cet atelier était de présenter aux acteurs du secteur agricole du niveau communal les résultats de la mission d’élaboration du plan communal de développement agricole pour recueillir leurs amendements et observations.

Au cours de l’atelier, les principaux résultats du PCDA ont été présentés et échangés en plénière. Les travaux de groupe ont été effectués et restitués en plénière. On retient que la vision principale de la commune en terme d’agriculture est la suivante : «A L’horizon 2024, le secteur agricole de la commune de Copargo est compétitif, attractif, résilient aux changements climatiques ,créateur de richesses et d’emploi basé sur 4 filières prioritaires (anacarde, manioc, igname et petits ruminants) répondant de façon équitable aux besoins du développement économique, social, nutritionnel et de sécurité alimentaire de toutes les couches de la population». Les différents axes stratégiques ont été présentés et discutés ainsi que les activités à réaliser pour l’attente de cette vison. Les acteurs de la commune sont satisfaits du travail effectués et disposent désormais d’une boussole qui pourra les orienter dans les décisions à prendre pour développer leur secteur agricole de leur commune.

Paradministrateur

Atelier communal PCDA Ouaké

L’atelier communal de validation du PCDA de la commune de Ouaké ayant pour commanditaire Swisscontact et LARES et comme partenaires de mise en œuvre le consortiumCosinus Conseils, Golfe Expertise et COTEF Sarl, s’est déroulé le 13 février 2020 dans la salle de réunion de la mairie de la commune et regroupait plusieurs acteurs du monde agricoles à savoir : les producteurs, transformateurs et commerçants agricoles, les PTF, les structures étatiques (DDAEP/ATDA, Mairie), ONG et les SFD. L’objectif de cet atelier était de présenter aux acteurs du secteur agricole du niveau communal les résultats de la mission d’élaboration du plan communal de développement agricole pour recueillir leurs amendements et observations.

Au cours de l’atelier, les principaux résultats du PCDA ont été présentés et échangés en plénière. Les travaux de groupe ont été effectués et restitués en plénière. On retient que la vision principale de la commune en terme d’agriculture est la suivante : «A l’horizon 2024, le secteur agricole de ouaké est dynamique, attractif, diversifié, résilient aux changements climatiques, créateur de richesses pour toutes les couches sociales, basé sur la promotion des chaines de valeur ajoutée (noix d’anacarde, riz blanc, grain de soja et ovins sur pieds) et sensible à la sécurité alimentaire et nutritionnelle». Les différents axes stratégiques ont été présentés et discutés ainsi que les activités à réaliser pour l’attente de cette vison. Les acteurs de la commune sont satisfaits du travail effectués et disposent désormais d’une boussole qui pourra les orienter dans les décisions à prendre pour développer leur secteur agricole de leur commune.